Christian Roqueirol, paysan activiste contre le groupe Bolloré

Membre de la Confédération paysanne, Christian Roqueirol est accusé de dégradations par le conglomérat français. En attendant son procès, il cherche à médiatiser le fond de l’affaire : l'accaparement des terres dans des pays d'Afrique et d'Asie.

Le 20 octobre 2016, Christian Roqueirol, paysan et éleveur de moutons, est convoqué à la gendarmerie de Saint-Jean-du-Bruel, dans l'Aveyron. La cause ? Un plainte du groupe Bolloré. Le 6 juin, nous étions 150 à manifester devant la tour Bolloré [à la Défense], pour protester contre l'accaparement des terres en Afrique par Socfin, une filiale du groupe. J'ai descendu, symboliquement, un drapeau du mât et les vigiles se sont rués sur moi. Dans le mouvement de foule, le mât a bougé et c'est pour ça que…

Il reste 89% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents