Trump : le décret de la honte

Les protestations se sont succédé après la décision du nouveau président de fermer les frontières aux réfugiés et aux ressortissants de sept pays musulmans.

« S’il a fait ça pendant ses sept premiers jours, qui sait ce qui nous attend dans les quatre prochaines années. » Cette inquiétude d’une jeune Serbe installée aux États-Unis depuis dix ans, le monde entier, ou presque, la partage. Sonja Davidovic participait le 29 janvier, avec des milliers d’autres manifestants, à un rassemblement sous les fenêtres de Donald Trump. Tout au long du week-end, manifestations, protestations d’associations de défense des droits humains et condamnations politiques se sont…

Il reste 83% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents