Avignon ne veut plus de Veolia

Grâce à l’action de citoyens, le distributeur, condamné quatre fois pour des pratiques illégales, pourrait ne pas être reconduit. Teportage

Patrick Piro  • 15 mars 2017 abonné·es
Avignon ne veut plus de Veolia
© photo : DR

Plaignants, militants, avocats : ils étaient dix-sept installés côté tribune pour nourrir la conférence de presse organisée par le Collectif de l’eau, mardi 7 mars à l’hôtel Bristol d’Avignon. À l’image de la ténacité de cette mobilisation, l’une des plus efficaces face aux dérives de la privatisation des services de l’eau en France. La semaine précédente, la Cour de cassation désavouait par deux fois la Société avignonnaise des eaux (SAE), qui contestait sa condamnation à la suite des plaintes de dix-huit usagers.

La compagnie, filiale du géant Veolia, chargée par délégation de service public de la distribution de l’eau et de l’assainissement de la ville, avait été sanctionnée une première fois le 4 janvier 2016. L’affaire concernait des clients raccordés au tout-à-l’égout mais disposant d’un forage pour leur consommation d’eau. Par alignement

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans le dossier
Public-privé : La guerre de l’eau
Temps de lecture : 8 minutes