Donald Trump s'échauffe sur le climat

Aprés le décret du président américain sur l'exploitation du charbon, les conservateurs s’en prennent aux enseignants, aux chercheurs et aux écologistes.

Mardi, poussant la provocation jusqu’à se rendre dans les locaux de l’Agence pour la protection de l’environnement pour signer son décret, le président américain a jeté sa première pelletée de charbon sur la lutte climatique. Désormais, les règles imposées par le Clean Air Act et la restriction aux ouvertures de mine, à l’utilisation du charbon décidées par le président Obama sont nulles et non avenues. Ce n’est qu’un début. Car le nouveau président veut effacer ses deux premières déconvenues avec l’appui des Républicains et surtout de l’énorme groupe de pression constitué par les industries de l’énergie qui ont financé la plupart des campagnes électorales des gouverneurs, des sénateurs et des parlementaires de la Chambre des Représentants. Et surtout il doit satisfaire les (au moins) 40 % des Américains qui ne croient pas au dérèglement climatique entraîné par les activités humaines.

Il reste 75% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents