Fessenheim : l'ultime échec de François Hollande

C'est une promesse non tenue de plus pour le Président socialiste : le conseil d'administration d’EDF a refusé ce jeudi 6 avril la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim.

La centrale de Fessenheim ne fermera pas sous François Hollande. La décision du conseil d’administration d’EDF, réuni au siège de l’entreprise à Paris jeudi 6 avril, a fait exulter les 250 manifestants présents sur place. Avec la CGT Énergie, ils dénonçaient les pertes d’emplois qu’aurait selon eux induit la fermeture de la plus vieille centrale de France. Ce choix signe aussi un énième et dernier échec du quinquennat de François Hollande, auteur une nouvelle fois d’une promesse qui demeurera non tenue.…

Il reste 90% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

[VIDÉO] Le peuple de la ZAD se lève

Écologie accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents