Dossier : L’humour, un journalisme politique ?

Le Gorafi, si juste dans le faux

Depuis 2012, le site Le Gorafi revendique un droit à l’humour. Non sans y mettre du sens.

C’est Emmanuel Macron qui le dit : « Je partage tout ce qu’ont dit les candidats tout en étant en désaccord. » De son côté, Fillon, mis en examen, est « scandalisé de ne pas être le premier à s’exprimer sur le thème de la justice », tandis que Marine Le Pen « propose la reconduite à la frontière des soutiens de Jean-Luc Mélenchon ». Telle est la teneurdes infos rapportées par le site Le Gorafi, véhiculant « toute l’information de sources contradictoires », né d’un fil Twitter, en février 2012, en pleine…

Il reste 62% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents