Dossier : Désarmement nucléaire : L’adieu à la bombe ?

Traité de désarmement nucléaire : Un puissant bout de papier

Même sans la participation des États possédant l’arme nucléaire, le traité d’interdiction aurait un impact réel.

À quoi peut bien servir de décréter le bannissement des armes nucléaires sans l’aval de ceux qui les possèdent ? C’est le premier argument opposé au traité d’interdiction en cours d’élaboration. Il est certes plus solide que la ligne de repli du club de la bombe, qui fustige une démarche « fragilisant » le Traité de non-prolifération des armes nucléaires (TNP), le cadre actuel des efforts de désarmement… dont il organise l’immobilisme au point que le diplomate canadien Douglas Roche le décrivait en 2012 comme « abruti et sclérosé », en voie de décomposition complète. Le 27 octobre 2016, quand la résolution L.41 emporte l’adhésion majoritaire, la France se dit « consternée par le fait que le débat […] ait pris une telle direction » : l’interdiction entraverait le désarmement effectif et menacerait la sécurité du monde. En réponse, les porteurs du traité ont pris soin de le présenter comme un outil non pas dissident du TNP, mais visant au contraire à renforcer le processus de désarmement engagé. Ils ne s’attendent pas à ce que les huit pays nucléarisés (neuf si l’on inclut la Corée du Nord) signent le texte le 7 juillet. Mais celui-ci n’en sera pas pour autant un simple bout de papier. Son but premier consiste à établir une « norme » internationale estampillée par les Nations unies, reconnue par d’autres institutions, et qui pèsera sur les opinions et les décideurs. « L’efficacité d’une telle stratégie s’est révélée avec les traités bannissant les armes à sous-munitions ou encore les essais nucléaires, dont des pays clés comme les États-Unis ne sont pas membres », rappelle Patrick Bouveret, directeur de l’Observatoire des armements.

Il reste 63% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents