Une « insoumission » plurielle à l’Assemblée

Les dix-neuf députés de la France insoumise témoignent d’une diversité plus grande qu’il n’y paraît.

Dix-neuf « insoumis » à l’Assemblée nationale. C’est peu pour représenter les 7 millions d’électeurs qui ont voté pour Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle. C’est beaucoup pour qui se souvient de ce qu’était la France insoumise il y a un peu plus d’un an : un mouvement balbutiant, fondé par un petit noyau d’anciens du Parti de gauche, et accusé, dès l’origine, de n’avoir été taillé que pour un seul homme. Avec ces législatives, une page se tourne : la France insoumise a désormais plusieurs visages. Le…

Il reste 83% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents