Cédric Villani retourne sa veste

Le scientifique avait cosigné une tribune en 2016 dénonçant le « suicide scientifique et industriel ».

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Entrer en politique, ça change un homme ! Le mathématicien Cédric Villani, député LREM de l’Essonne, estime que, malgré les 331 millions d’euros de crédits annulés, le budget de l’Enseignement supérieur et de la recherche (ESR) « reste meilleur qu’en 2016 ». Selon lui, « il n’y a pas matière à protestations ». Une position qui fait sourire lorsque l’on se rappelle que le scientifique avait cosigné une tribune dénonçant le « suicide scientifique et industriel » que représentait l’annulation de 256 millions d’euros de crédits en 2016. Cédric Villani avait aussi soutenu la promesse de Macron de « sanctuariser » le budget de l’ESR. Après tout, les promesses n’engagent que ceux qui y croient.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents