Hirak : les femmes du Rif au cœur de la lutte

Démarrée il y a neuf mois, la contestation sociale ne perd pas de son ampleur. La mobilisation des Rifaines, dans le pays et au-delà, est la clé de la persistance du mouvement.

Nadia Sweeny  • 26 juillet 2017 abonné·es
Hirak : les femmes du Rif au cœur de la lutte
© photo : FADEL SENNA/AFP

La mort de Mouhcine Fikri, vendeur de poisson de 31 ans, le 28 octobre 2016, broyé dans une benne à ordures sur ordre de la police alors qu’il tentait de sauver sa marchandise, a mis le Rif en ébullition. Les juges marocains ont eu beau tenter de rendre un semblant de justice, la situation sociale locale et l’histoire profonde du pays ont rendu la plaie purulente.

Hassan II – qui a mené la répression contre le mouvement rifain des années 1958-1959 – avait coutume de surnommer cette population berbère du nord du Maroc les « déchets », les condamnant à errer entre un chômage de masse et une pression sécuritaire sans fin. L’histoire de Mouhcine Fikri, écrasé parmi les détritus, a fait l’effet d’un électrochoc. Depuis plus de neuf mois, les Rifains descendent dans la rue pour manifester contre la hogra – l’humiliation infligée à leur région et à ses habitants.

Ce mouvement, nommé « Hirak », s’est propagé dans tout le pays, consolidé par une mobilisation inédite : celle des femmes. « Elles ont été les premières à répandre la nouvelle de la mort de Mouhcine Fikri, affirme Hnia, enseignante à Al Hoceima. Elles sont le cœur du mouvement, ce sont elles qui ont mobilisé autour d’elles et ont entraîné les familles. »

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Monde
Temps de lecture : 11 minutes

Pour aller plus loin…

Birmanie : « Nous gagnerons car nous n’avons pas le choix »
Résistance • 25 janvier 2023 abonné·es

Birmanie : « Nous gagnerons car nous n’avons pas le choix »

Deux ans après le coup d’État militaire, le mouvement de résistance pro-démocratie ne fléchit pas. Cependant, l’issue de sa lutte dépend du renforcement des soutiens extérieurs, jusque-là timides.
Par Patrick Piro
« La France n’a pas accompagné la démocratisation de l’Afrique de l’Ouest »
Entretien • 4 janvier 2023 abonné·es

« La France n’a pas accompagné la démocratisation de l’Afrique de l’Ouest »

Le chercheur béninois Francis Laloupo étudie depuis longtemps les enjeux géopolitiques de l’Afrique et les conflits qui y émergent, particulièrement en Afrique de l’Ouest. Cette région connaît aujourd’hui des soubresauts qui contrecarrent ses avancées vers la démocratie. L’ex-colonisateur français en porte une responsabilité non négligeable, estime le chercheur.
Par Patrick Piro
Droits des femmes et LGBT+ : la menace Meloni
Monde • 14 décembre 2022 abonné·es

Droits des femmes et LGBT+ : la menace Meloni

Depuis l’élection du gouvernement d’extrême droite en Italie, les mouvements pro-vie et anti-genre prennent de l’ampleur et s’emploient à infléchir la législation dans le sens de leurs combats.
Par Irene Fodaro
De la Syrie à l’Irak, les Kurdes sous les feux croisés turcs et iraniens
Répression • 9 décembre 2022 abonné·es

De la Syrie à l’Irak, les Kurdes sous les feux croisés turcs et iraniens

Accusés de tous les maux par Ankara et par Téhéran, les partis d’opposition et les groupes rebelles kurdes vivent des heures très difficiles en Irak et en Syrie. Si la « communauté internationale » ne cache pas sa préoccupation, personne ne semble en mesure de mettre fin à un cycle devenu infernal. Décryptage.
Par Laurent Perpigna Iban