Donald Trump fait renaître le Ku Klux Klan

Non contente de faire resurgir ses fantasmes suprémacistes, l’Amérique blanche du Président gonfle, plus que jamais, les muscles sur la scène internationale.

Il a été qualifié d’inconséquent, d’idiot, voire de demi-fou. Avant tout, Donald Trump est un homme d’extrême droite. Un Président qui décomplexe les fascistes de son pays, et autorise les néonazis à sortir de l’ombre. « Charlottesville a prouvé […] que nous avancions dorénavant à visage découvert », se félicite Richard Spencer, organisateur de la manifestation suprémaciste, dans une interview accordée au JDD dimanche dernier. Samedi 12 août, dans les rues de Charlottesville, défilent membres du Ku Klux…

Il reste 82% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Le mythe du renouveau macronien dans les eaux troubles de la « raison d’Etat »

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents