Salah Hamouri présumé coupable

Après sept ans de prison sur la base d’un simple soupçon, l’avocat franco-palestinien vient d’être condamné à six mois de détention administrative sans qu’aucune charge soit retenue contre lui.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Après avoir purgé une peine de sept ans de prison sur la base d’un simple soupçon, l’avocat franco-palestinien Salah Hamouri vient d’être condamné à six mois de détention administrative sans qu’aucune charge soit retenue contre lui. Dans un communiqué, l’association France-Palestine Solidarité rappelle que « l’arme inique » de la détention administrative est utilisée par un pays qui défie le droit international en poursuivant la colonisation. L’AFPS s’adresse à Emmanuel Macron pour qu’il intervienne comme il l’a fait en faveur du journaliste Loup Bureau : « Un avocat franco-palestinien victime de l’arbitraire du pouvoir israélien n’a-t-il pas la même valeur à vos yeux qu’un journaliste français victime de l’arbitraire du pouvoir turc ? »

À lire aussi >> Salah Hamouri placé en détention administrative pour six mois


Haut de page

Voir aussi

Articles récents