Détenu en Tunisie pour un baiser

Nessim Ouadi est incarcéré depuis le 30 septembre. Une pétition exige sa libération.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Possédant la double nationalité franco-algérienne, Nessim Ouadi, âgé de 33 ans et résidant à Marseille est incarcéré à la prison de Mornaguia, en Tunisie, depuis le 30 septembre. Motif de l’incarcération : « atteinte à la pudeur » (pour avoir échangé un baiser avec son amie dans sa voiture), « refus d’obtempérer à un ordre de la police » et « outrage à un fonctionnaire public pendant l’exercice de ses fonctions ». Il a écopé de quatre mois et demi de prison ferme et son amie tunisienne a été condamnée à trois mois. Durant les deux premiers jours, il ne lui a pas été permis « de contacter un proche ou un avocat pour l’informer de sa situation », explique son frère, Ouassila Ouadi, qui a lancé une pétition sur Change.org pour sa libération. « Il en a été de même avec l’ambassade française et algérienne, complètement tenues à l’écart de cette affaire » (Nessim Ouadi est entré sur le territoire tunisien avec son passeport français).

« La seule et unique raison de la situation catastrophique dans laquelle tous les deux se trouvent, poursuit son frère, vient du fait que Nessim ait demandé l’immatriculation des policiers l’ayant arrêté afin de pouvoir en référer à son ambassade. C’est cette demande qui a provoqué l’ire des forces de l’ordre qui les ont immédiatement mis aux arrêts alors qu’ils allaient être relâchés. »

Pour l’heure, les ambassades se renvoient la balle, assurent ne rien pouvoir faire sur ce dossier. Les avocats de Nessim Ouadi ont fait appel.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents