Italie : Deux référendums égoïstes

La Ligue du Nord a organisé et remporté des consultations afin d’obtenir davantage de compétences régionales en Lombardie et la Vénétie.

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


La Ligue du Nord a gagné son pari. À l’heure de la crise catalane, ce parti xénophobe, qui gère les deux régions les plus riches d’Italie, la Lombardie et la Vénétie (30 % du PIB italien), a organisé le 22 octobre les deux consultations référendaires (conformes à la Constitution) afin d’obtenir davantage de compétences régionales, notamment en matière de santé et d’éducation. Deux référendums remportés haut la main. Il s’agit en réalité de payer moins pour la solidarité nationale, et par conséquent de moins soutenir le sud, région pauvre du pays.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.