États-Unis : « Il y a des milliers de mobilisations anti-Trump »

Ancien correspondant du Monde à New York, Sylvain Cypel met en évidence, un an après la présidentielle américaine, la combativité de la gauche de la gauche, tandis que le Parti démocrate concentre toute sa stratégie sur les élections de mi-mandat.

Pour les Européens, la gauche américaine paraît absente, noyée sous le flot des tweets et des dérapages ou des provocations de Donald Trump. Un an après la victoire improbable (et minoritaire en nombre de voix) de l’actuel locataire de la Maison Blanche face à Hillary Clinton, Sylvain Cypel revient des États-Unis, où il a rencontré de nombreux militants et citoyens de gauche aussi engagés qu’effrayés devant les outrances de l’imprévisible président républicain. Il décrit notamment, au sein de la société…

Il reste 95% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents