Dossier : "Islamo-gauchiste" : Un mot pour interdire le débat

Le voile, parce qu’elles le veulent bien

Un ouvrage collectif tente de défaire les stéréotypes sur les femmes voilées en donnant la parole à celles qui le portent.

En France, « 85 % des actes islamophobes visent les femmes », particulièrement les femmes voilées. Ce sont notamment ces violences que dénoncent les douze contributrices et contributeurs de l’ouvrage collectif Voiles et préjugés, dirigé par la journaliste Nadia Henni-Moulaï. Publiés en octobre 2016, ces témoignages entendent déconstruire les stéréotypes qui ont envahi le débat sur le voile, en redonnant la parole aux premières concernées. Souvent caricaturées, les femmes voilées se voient « réduites à un…

Il reste 80% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents