Domination masculine : 2017, année de la révolte

Dans le sillage de l’affaire Weinstein, du mouvement #Metoo et #Balancetonporc, 2017 sera-t-elle une année charnière ?

Ingrid Merckx  • 13 décembre 2017
Partager :
Domination masculine : 2017, année de la révolte
© photo : Bertrand Guay/AFP

Françoise Héritier a assisté à la naissance du mouvement #Metoo. Peu avant sa mort, le 15 novembre dernier, l’anthropologue répondait au Monde : « C’est ce qui nous a manqué depuis des millénaires : comprendre que nous n’étions pas toutes seules ! Les conséquences de ce mouvement peuvent être énormes. » Elle y mettait une condition : « Tirer tous les fils pour repenser la question du rapport entre les sexes, s’attaquer à ce statut de domination masculine… »

L’affaire Weinstein est arrivée dans le sillage des affaires DSK et Baupin. Si le #Balancetonporc est venu d’un milieu exposé et glamour, le #Metoo a englobé de nombreuses femmes victimes de harcèlement. Elles ont pris la parole. Des hommes sont tombés des nues. Des victimes et des témoins se sont mis à parler.

En parallèle, à la maison, une autre expression s’est installée dans les échanges : celle de « charge mentale », popularisée par la bédéiste Emma et ses planches sur le poids de l’organisation familiale qui pèse sur les femmes.

L’écriture inclusive a trouvé dans ce contexte une nouvelle piste de lancement. Avec ses effets pervers : s’acheter une bonne conscience féministe à bas coût sans refonder ni les structures de langue ni les fonctionnements sociaux. Car l’enjeu est là. Année de révolte, 2017 sera-t-elle une année charnière ? Des changements vont-ils s’imposer avant que l’effervescence ne retombe ? Quelle place pour le corps des femmes dans une démocratie ? lance la philosophe Geneviève Fraisse. Comment transformer les rapports hommes-femmes, notamment au travail ? Quelle égalité salariale ? Quelle éducation pour nos « porcelets » ? Quels risques de dérives quand la censure menace de remplacer l’effort critique ? Quels « retours de bâton » faut-il craindre ?

À lire dans ce dossier :

• Domination masculine : le début de la fin ?

Partage ma charge mentale !

Geneviève Fraisse : « Quelle place pour le corps des femmes ? »

Parlez-vous l’inclusif ?

Société
Temps de lecture : 2 minutes
Soutenez Politis, faites un don.

Chaque jour, Politis donne une voix à celles et ceux qui ne l’ont pas, pour favoriser des prises de conscience politiques et le débat d’idées, par ses enquêtes, reportages et analyses. Parce que chez Politis, on pense que l’émancipation de chacun·e et la vitalité de notre démocratie dépendent (aussi) d’une information libre et indépendante.

Faire Un Don

Pour aller plus loin…

À la maison, à l’école, en ligne ou dans la rue : les violences LGBTIphobes sont partout
Violences 17 mai 2024 abonné·es

À la maison, à l’école, en ligne ou dans la rue : les violences LGBTIphobes sont partout

Deux rapports, l’un de SOS Homophobie, l’autre de l’Observatoire LGBTI+ de la Fondation Jean Jaurès révèlent, en cette Journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie, l’insécurité dans laquelle vivent les personnes LGBT et ce, dès leur plus jeune âge.
Par Hugo Boursier
Mobilisations étudiantes pour Gaza : « Un véritable tournant répressif »
Jeunesse 17 mai 2024 abonné·es

Mobilisations étudiantes pour Gaza : « Un véritable tournant répressif »

Multiplication des interventions policières, fermeture des lieux d’études, annulation ou interdiction de conférences : la répression des étudiants en raison de leur mobilisation pour le peuple palestinien est devenue la seule réponse des universités.
Par Léa Lebastard
« L’inceste, c’est toute une vie de silence »
Entretien 16 mai 2024 abonné·es

« L’inceste, c’est toute une vie de silence »

Dans un entretien donné à Politis, l’anthropologue Dorothée Dussy décrit les mécanismes du silence autour de l’inceste empêchant les victimes d’être entendues.
Par Pauline Migevant
Violences sexistes et sexuelles : pour prolonger notre numéro spécial
Conseils 16 mai 2024

Violences sexistes et sexuelles : pour prolonger notre numéro spécial

Politis vous propose une sélection d’essais, de livres, de podcasts, de documentaires, etc. et une liste d’associations d’aide aux victimes, en complément de son numéro spécial, consacré à la parole des victimes de violences sexistes et sexuelles, à retrouver sur notre boutique et sur notre site.
Par Politis