Elias Sanbar : « Trump alimente le rêve des colons d’une nouvelle Nakba »

Historien et écrivain, Elias Sanbar analyse ici les conséquences de la décision des États-Unis de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël.

Les effets différés de la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël et d’y transférer l’ambassade américaine seront peut-être plus importants que les conséquences immédiates. Nul ne peut dire si les territoires palestiniens vont ou non s’embraser, ni si une nouvelle intifada va débuter, comme le souhaite le Hamas, mais l’engagement américain change la donne internationale. C’est ce que nous dit ici Elias Sanbar. Trump a liquidé les dernières illusions qui pouvaient…

Il reste 94% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents