Le krach financier qui vient

Tous les signaux sont au rouge foncé.

Le krach qui se prépare n’est pas forcément pour demain, mais on s’en approche. Personne ne sait quel en sera le facteur déclenchant, car les candidats sont nombreux à pouvoir s’en prévaloir. Quoi qu’il en soit, tous les signaux sont au rouge foncé. 2018 pourrait bien voir une réédition du plongeon de 2008. En pire, car rien de sérieux n’a été fait depuis dix ans, et les capacités des États, des banques centrales et des banques privées à amortir le choc sont nettement moindres. D’abord, et surtout, la…

Il reste 85% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.