UE-Mercosur : Encore plus de productivisme

Cet accord de libre-échange favoriserait les cultures OGM et la déforestation.

Le libre-échange a besoin de grands-messes. La 11e conférence ministérielle de l’OMC à Buenos Aires a été plombée avant son ouverture. Les subventions agricoles, et plus généralement les négociations sur l’agriculture, qui bloquent le processus depuis le début des années 2000, ont fait irruption. C’est moins « fun » que la discussion sur une « économie globale digitale », forcément « inclusive », fondée sur la libéralisation du commerce électronique. Cruauté du monde réel ! Un réel bien répétitif : les…

Il reste 83% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents