Brésil : Lula condamné, le pays s’enfonce

La condamnation à douze ans de prison de l’ancien président marque une régression démocratique dans un pays qui élira en octobre prochain son prochain dirigeant.

Marie Naudascher  • 31 janvier 2018 abonné·es
Brésil : Lula condamné, le pays s’enfonce
© photo : nelson almeida/AFP

La nuit vient de tomber sur la place de la República, au centre de São Paulo, quand est annoncée au micro l’arrivée de Luiz Inacio Lula Da Silva, dit « Lula », attendu par plusieurs dizaines de milliers de militants de gauche : « Et voici le prochain président du Brésil ! »

La scène se passe le 24 janvier. L’ancien président (2002-2010) vient d’être condamné en seconde instance à douze années de prison dans l’affaire du « triplex de Guaruja », un appartement sur le littoral de São Paulo que Lula aurait reçu en guise de pot-de-vin du groupe de construction OAS, en échange de l’attribution de marchés publics liés au géant pétrolier Petrobras. « Il n’y a aucune preuve contre lui, ce procès est une farce », dénonce son avocat, Valeska Teixeira Zanin Martins, à l’issue de l’audience à Porto Alegre. De son côté, la presse brésilienne n’a eu de cesse de présenter Lula comme le coupable idéal. En 2016, quand il est arrêté au petit matin à son domicile par deux cents policiers pour être présenté au juge qui enquêtait sur le scandale du Lava Jato (l’affaire Petrobras), la télévision Globo, stratégiquement prévenue, consacre plus de la moitié du « Jornal Nacional », à l’heure de grande écoute, à cet épisode. Les médias généralistes, aux mains de grandes familles, ne cachent pas leur appui à la droite.

À lire aussi >> Condamnation de Lula : Une vengeance de classe

L’affaire ne mobilise pas que les nostalgiques des grandes liesses populaires qui admirent sans condition le charismatique leader de 72 ans. « Lula n’est pas mon candidat, mais je veux qu’il soit jugé

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Monde
Temps de lecture : 8 minutes

Pour aller plus loin…

« La société française ne s’est pas véritablement décolonisée »
Entretien 27 septembre 2023 abonné·es

« La société française ne s’est pas véritablement décolonisée »

Les coups d’État en Afrique laissent l’État français désemparé. L’intellectuel camerounais Achille Mbembe dresse un tableau impitoyable de la responsabilité de Paris, inapte à comprendre la demande d’émancipation des populations locales, désormais détentrices, selon lui, du futur de leurs pays.
Par Patrick Piro
Séisme au Maroc : à la rencontre des villages oubliés
Reportage 20 septembre 2023 libéré

Séisme au Maroc : à la rencontre des villages oubliés

Le 8 septembre, un séisme de magnitude 6,8 frappait le Maroc et particulièrement sa province d’Al-Haouz. Une semaine après, alors que les grandes villes rappellent déjà les touristes, certains petits villages reculés attendent toujours de l’aide.
Par Lily Chavance
Les accords d’Oslo, ou la mort d’une illusion
Histoire 15 septembre 2023

Les accords d’Oslo, ou la mort d’une illusion

Le 13 septembre 1993, dans les jardins de la Maison Blanche, la poignée de main entre Yasser Arafat et Yitzhak Rabin, sous les yeux de Bill Clinton, symbolisait les accords d’Oslo. Lesquels n’ont pourtant jamais rompu avec la logique coloniale.
Par Denis Sieffert
Ces Iraniennes qui bravent les interdits
Luttes 13 septembre 2023 libéré

Ces Iraniennes qui bravent les interdits

ll y a un an, le 16 septembre 2022, Mahsa Jina Amini, mourait à Téhéran, violemment interpellée pour « port de vêtements inappropriés ». Après ce drame, les Iraniennes sont sorties dans la rue, tombant le voile et se coupant les cheveux, défendant par tous les moyens un espace de liberté qui passe beaucoup par leur apparence.
Par Eva Rubio