Cinq nuances de socialisme

Cinq candidats se disputeront la tête d'un Parti socialiste près de la mort clinique.

Ils veulent « reprendre » leur parti comme une armée reprend un bastion tombé à l’ennemi. Le congrès du Parti socialiste n’aura lieu qu’en avril, mais ils sont déjà cinq – et peut-être six, si Julien Dray se décide – sur la ligne de départ pour prendre la succession de Jean-Christophe Cambadélis. Lundi, c’est Delphine Batho qui annonçait sa candidature dans Le Parisien. Mais « l’insoumise » autoproclamée (en rapport au titre de son livre autobiographique publié après sa brutale éviction du gouvernement…

Il reste 82% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents