Violences policières : les images de la honte

Un an après « l'affaire Théo », Europe 1 diffuse une nouvelle vidéo qui montre sans ambiguïté l’usage disproportionné de la force.

Le 2 février 2017, Théo, 22 ans, subit une violente interpellation, dans son quartier de la Rose-des-Vents, à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Il est gravement blessé par la matraque télescopique d’un des policiers : son canal anal présente une plaie de dix centimètres de profondeur. Si ce terrible contrôle d’identité s’est transformé en « affaire Théo », c’est en partie grâce à l’existence d’une vidéo, empêchant de nier les faits, et les quatre policiers d’échapper totalement aux accusations. Le…

Il reste 82% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Clandestin malgré lui

Société
par ,

 lire   partager

Articles récents