Dossier : Ils bravent les lois anti-migrants : Les nouveaux Justes

Ceux qui ont du mal à marcher avec Collomb

La politique d’immigration du gouvernement suscite des tensions au sein même du parti d’Emmanuel Macron.

Le durcissement de la politique migratoire fait grincer quelques dents parmi les députés de La République en marche (LREM). « Ce n’était pas dans le contrat », expliquent en substance ces élus à mesure qu’ils découvrent les dispositions du futur projet de loi asile et immigration, présenté mi-février au Conseil des ministres et discuté en avril à ­l’Assemblée. Certains rappellent les propos tenus par Emmanuel Macron dans un entretien au Soir, en avril 2016. À rebours des orientations de Manuel Valls, celui…

Il reste 91% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le mythe du renouveau macronien dans les eaux troubles de la « raison d’Etat »

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents