Les 35 heures ont 20 ans. Et maintenant ?

Fixer un objectif à 30 heures pour s’attaquer au chômage de masse.

C’est en février 1998 que la « loi Aubry I » a été votée en première lecture, l’adoption définitive datant de juin 1998. Bien que l’actualité nous invite à d’autres combats, le long terme nous ramène à la RTT autant qu’à la crise écologique et sociale. Si nous avions aujourd’hui la même durée annuelle moyenne du travail qu’au milieu des années 1960 (1 900 heures pour les salariés, environ 1 400 depuis 2002), il y aurait peut-être 5 à 6 millions de chômeurs en plus. Or, divers arguments conduisent à penser…

Il reste 84% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.