Procès politique pour le « Bure de Merlin »

Deux opposants au centre d’enfouissement de déchets nucléaires passaient en procès pour destruction d’un mur de béton illégalement érigé par l’Andra.

M ais pour qui vous prend-on ? », attaque Me Florian Régley à l’adresse du tribunal correctionnel de Bar-le-Duc. Mardi 13 février, celui-ci jugeait deux prévenus, retraités de 69 ans associés jusque dans leur prénom, Christian, accusés d’avoir participé le 14 août 2016 à la destruction du mur posé autour du bois Lejuc, parcelle stratégique pour la réalisation du laboratoire Cigéo d’enfouissement de déchets radioactifs de Bure (Meuse). L’avocat vient d’entendre le procureur réclamer 4 à 5 mois de prison…

Il reste 89% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Ouvrez les fenêtres, lisez la presse indépendante

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

COP 26 : la fin du blabla ?

Écologie
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.