« Crépuscules », de Joël Casséus : Dans le ventre de l’enfer

Avec Crépuscules, le Canadien Joël Casséus emprunte à la fable pour dire l’exclusion.

Anaïs Heluin  • 7 mars 2018 abonné·es
« Crépuscules », de Joël Casséus : Dans le ventre de l’enfer
© Benoît Desgreniers

Dans son ventre, ça bouge. Pourtant, lorsqu’elle arrive avec son mari dans l’étrange territoire imaginé par Joël Casséus dans Crépuscules, personne ne lui manifeste les égards dus aux femmes enceintes. Au contraire, on lui jette des regards méfiants. Haineux,

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Littérature
Temps de lecture : 2 minutes