Jean-Claude Gautrand : L’art d’halluciner le réel

Itinéraire d’un photographe rend compte du parcours de Jean-Claude Gautrand et de six décennies d’images marquées par la forme et l’esthétique.

Dans un simple club-photo. C’est là que Jean-Claude Gautrand découvre la photo­graphie. Avant de tomber sur deux ouvrages d’Otto Steinert (1915-1978), chef de file de la photographie subjective, s’écartant de l’image purement descriptive et documentaire, privilégiant les images structurées, contrastées, affirmant que la création naît dès lors que le motif dépasse le stade de la représentation pour être sublimé par l’imagination et l’architecture des formes. Pas question de diktat ni de conformisme chez…

Il reste 87% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le goût subtil de la gentrification

Société
par ,

 lire   partager

Articles récents