Premiers de corvée*

La « journée de solidarité », que M. Macron veut multiplier par deux, pénalise peu les nanti·e·s.

La semaine dernière, t’en souvient-il, nous avons démontré ici même (et avec une rigueur scientifique qui ne s’était plus vue, je crois, depuis l’invention du gaufrier) qu’Emmanuel Macron était le fléau des pauvres (1). Juste après, l’intéressé l’a du reste confirmé – dans le cours d’un entretien télévisuel avec MM. Bourdin & Plenel – en déclarant que l’instauration, pour financer quelques sécurités sociales, d’une deuxième « journée de solidarité » (JDS) lui semblait constituer « une piste intéressante ».…

Il reste 84% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Depuis 2018, on « revient à l’école de l’ordre, plus verticale »

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.