Les petits plats dans les grands soirs

Chef italien étoilé, Massimo Bottura a ouvert un réfectoire gourmand dans la crypte de l’église de la Madeleine, à Paris. Une aventure sociale et culturelle ouverte aux plus démunis.

Jean-Claude Renard  • 3 mai 2018 abonné·es
Les petits plats dans les grands soirs
© photo : Massimo Bottura, ici à l’inauguration du Refettorio Paris, le 15 mars, a été élu meilleur chef du monde en 2016. crédit : PATRICK KOVARIK/AFP

Ce 15 mars au matin, il y a foule dans l’espace voûté tout en longueur sous l’église de la Madeleine, à Paris. Chef italien installé à Modène, à l’Osteria Francescana, triplement étoilé au Michelin, Massimo Bottura vient inaugurer Refettorio Paris, un restaurant solidaire accueillant gratuitement chaque soir de la semaine une centaine de convives : personnes démunies, SDF et migrants envoyés par des associations telles qu’Emmaüs et Aurore.

Si les lieux abritaient déjà – depuis 1969 – le Foyer de la Madeleine, servant deux cent cinquante repas au déjeuner, on a mis les petits plats dans les grands pour ce refettorio, avec un design exécuté par Ramy Fischler et l’architecte Nicola Delon : tables en bois clair, lumières tamisées. Diverses œuvres signées JR et Prune

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)