Goodyear : le dernier procès des licenciements boursiers

Les prudhommes d’Amiens, délocalisés pour l’occasion, jugeaient ce jeudi la plainte de 832 ex-salariés pour licenciement abusif. Procès hors-norme, qui devrait rester le dernier du genre.

Le cadre est inhabituel, pour un procès en tout point extraordinaire. Dans la grande salle des congrès « Mégacité » d’Amiens, environ 500 personnes ont assisté ce jeudi à l’épilogue d’un conflit judiciaire, syndical et politique majeur. Six ans, des dizaines de procès, trois plans sociaux annulés en justice et 1 173 suppressions d’emploi qui auront durablement impacté le paysage social français. Quatre ans après la fermeture de l’usine Goodyear d’Amiens Nord, 832 anciens salariés ont enfin obtenu une…

Il reste 96% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents