Entre les lignes

Se mettre dans la peau des migrants : c’est l’œuvre à la fois littéraire et politique de trois romanciers mexicains.

Comme une distorsion autour de la table. Aura Xilonen, 22 ans, parle d’espoir. Antonio Ortuño, 42 ans, et Emiliano Monge, 40 ans, serrent les dents : l’horizon est bouché, les solutions manquent. En Europe et aux États-Unis – même Melania Trump s’en est émue –, les camps où les forces de l’ordre états-uniennes enferment les enfants migrants, séparés de leur famille, ont scandalisé. Mais au moins, lâchent en substance ces deux romanciers mexicains, volontiers radicaux, les enfants y sont à l’abri, ils ont de quoi se nourrir et ne risquent pas de se faire violer jusqu’à perdre l’usage de leurs jambes…

À lire aussi >> Trump coupe la route à la caravane des migrants

Dans leurs romans, les trois auteurs racontent cette tragique frontière, et le sort des Mexicains et autres migrants d’Amérique centrale tentant leur chance aux États-Unis. Ce thème les a réunis pour une table ronde au Festival America, fin septembre à Vincennes. Soit trois semaines avant le départ de la caravane des migrants, le 13 octobre, de San Pedro Sula (Honduras).

Aura Xilonen sourit beaucoup. Son personnage de Liborio, ado qui a fui le Mexique et la femme maltraitante qui l’a recueilli enfant, elle l’a construit à partir de récits, de témoignages, de lettres. Dans son roman Gabacho (1), le présent de Liborio, qui tente de survivre dans une ville du sud des États-Unis, est imprimé en caractères romains ; son passé, ses souvenirs, son périple pour arriver jusque-là, en italique. D’un côté, un parler picaresque, mêlé de langage des rues. De l’autre, les réflexions du personnage avec plus de distance et de maturité, comme s’il s’exprimait des années après. Liborio évoque ainsi « ces saloperies de gringos » qui voulaient lui extorquer « quinze mille balles » pour traverser la frontière.

Il reste 76% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents