Cinéma du réel : la fuite et la suite

Paris ouvre la quarante et unième édition de son festival Cinéma du réel. Avec une forte présence de films traitant de la situation des migrants.

Jean-Claude Renard  • 12 mars 2019 abonné·es
Cinéma du réel : la fuite et la suite
© photo : « Paris Stalingrad », au cœur du chaos. crédit : Les Films du Sillage distribution

De la distribution de nourriture à la quête administrative, il n’y a pas loin, seulement un mouvement de caméra. L’association France terre d’asile croule sous les demandes, se protège des longues files d’attente en conservant ses portes closes, tandis que la police organise des rafles. À quelques centaines de mètres de son siège, un campement de réfugiés s’étire sur l’avenue de Flandre, dans le XIXe arrondissement de Paris. En attendant de déposer leur demande d’asile et de faire valoir leurs droits,

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Cinéma
Temps de lecture : 5 minutes