Dossier : Catastrophes naturelles : Des traumatismes sans fin

Catastrophes naturelles : Des traumatismes sans fin

Stress, insomnie, anxiété : le réchauffement climatique impacte aussi la santé.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Le toit peut s’envoler. L’eau, monter jusqu’à un 1,20 mètre au rez-de-chaussée. Les victimes de l’ouragan Irma à Saint-Martin en septembre 2017, ou des inondations dans l’Aude en octobre 2018, restent choquées par la violence de ces catastrophes causées par la hausse des températures et de l’humidité dans l’air. Stress, insomnie, anxiété : le réchauffement climatique impacte aussi la santé. Les personnes qui s’expriment dans ce dossier n’ont pas subi de décès parmi leurs proches et relativisent les pertes matérielles. Elles n’en sont pas moins perturbées dans leur organisation familiale, leur quotidien de travail et leur manière d’envisager l’avenir sur des territoires exposés où la reconstruction est trop lente, laissant planer un sentiment d’abandon, d’épuisement ou d’incertitude. Les plus frappés sont les plus vulnérables, mais la solidarité compense et apaise.

À lire dans ce dossier :

Le Jiec, acte II

Bize, un village en alerte

« Certains disent qu’Irma n’est jamais fini »

• « Plus l'air est chaud, plus les pluies sont intenses »


Haut de page

Voir aussi

Décote, départ à 64 ans, valeur du point… On vous dit tout sur la réforme des retraites

Éco/Social accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents