Dossier : Europe : Comment désintoxiquer l'agriculture ?

En Allemagne, une loi pour sauver les insectes

L’immense succès d’une initiative citoyenne en Bavière pousse la ministre de l’Environnement à prôner une réduction massive des pesticides dans tout le pays.

N ous avons bien vu en recueillant les signatures que le sujet préoccupait beaucoup les gens. Mais nous ne nous attendions pas à un tel succès. » Uschi Anlauf et l’équipe de l’initiative citoyenne bavaroise pour la biodiversité ont surpris toute l’Allemagne mi-février. En quinze jours, ils sont parvenus à récolter 1,7 million de signatures d’électeurs bavarois pour soutenir leur projet de loi régionale pour « sauver les abeilles ». C’est presque un cinquième (18 %) du corps électoral du Land, et bien plus que le seuil nécessaire (10 %) pour obliger à l’organisation d’un référendum local.

Lancée par un petit parti écologiste à tendance conservatrice, l’Ökologisch-Demokratische Partei (ÖDP), l’initiative était aussi soutenue par la Ligue régionale de protection des oiseaux et par les Verts bavarois, qui ont obtenu près de 20 % des voix lors des dernières élections régionales, à l’automne. Leur projet prévoit, entre autres, l’interdiction des pesticides dans les zones naturelles protégées et un objectif de 30 % d’agriculture biologique dans la région d’ici à 2030. Aujourd’hui, environ 10 % des fermes bavaroises sont en bio (8 % au niveau de toute l’Allemagne) (1).

Contraintes d’agir, les autorités du Land ont mis en place début avril des tables rondes pour discuter des mesures à prendre et, éventuellement, proposer un projet de loi alternatif. « Des agriculteurs, des communes, des acteurs de l’économie forestière participent aux réunions. Nous y avons aussi envoyé des experts. C’est une bonne manière de faire. Cela permet de parvenir à un meilleur consensus », estime Uschi Anlauf. Dès le 3 avril, le gouvernement de Bavière, dirigé par la très droitière CSU, a finalement déclaré qu’il approuvait le projet de loi tel quel.

Il reste 64% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le bal des petits pompiers

Sur le vif accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents