Pollution de l’air : procès historique

Une citoyenne accuse l’État de n’avoir pas pris les mesures nécessaires pour limiter le pic de décembre 2016.

Ingrid Merckx  • 28 mai 2019 abonné·es
Pollution de l’air : procès historique
© photo : Paris dans un nuage de pollution, le 27 juillet 2018. crédit : Mustafa Yalcin / Anadolu Agency/AFP

La lutte contre la pollution de l’air a eu un visage, celui de Clotilde Nonnez. Cette prof de yoga parisienne, en insuffisance respiratoire pendant les pics de pollution, a été l’une des premières à déposer une requête devant le tribunal administratif de Paris pour « carence fautive ». C’était le 7 juin 2017. Une date d’audience pourrait être fixée au mois de juin 2019.

« Nous considérons que les déboires médicaux subis par les victimes de la pollution sont le résultat de l’inaction des autorités administratives contre la pollution de l’air, qui cause chaque année 48 000 morts prématurées en France », avait expliqué Me François Lafforgue lors d’une conférence de presse. Avocat réputé

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Écologie
Temps de lecture : 7 minutes