Plus d’excuses

Pour Martin Page, « parler de bien-être animal dans les abattoirs est de la pure propagande ».

L’autre jour, tavu : Politis a publié en ligne (1) une tribune surtendue du politologue Paul Ariès, qui répétait là pour la énième fois que les véganes sont « des idiots utiles du capitalisme » et que, si t’es de gauche, tu dois plutôt continuer à manger de la viande, mais en exigeant qu’elle soit élevée, puis tuée (puis découpée) avec amour, dans des jolies fermes, par des paysan·ne·s charitables – et en la mâchant lentement, steuplaît, sinon t’es pas slow food (2). Est-ce que ça m’a énervé de lire ça ?…

Il reste 83% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Cinéma à l’Élysée

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Le blanchiment de Le Pen

Billets accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents