Portugal : La parenthèse des Œillets

Raquel Varela retrace les expériences de démocratie directe menées pendant les deux ans suivant la révolution portugaise.

Olivier Doubre  • 10 juillet 2019 abonné·es
Portugal : La parenthèse des Œillets
© photo : Des manifestations de joie, le 27 avril 1974, à Lisbonne.crédit : STF/AFP

Voir un peuple découvrir la démocratie directe, recouvrer le droit à sa libre expression, imaginer et concevoir l’autogestion de ses lieux de travail, imposer le silence à la réaction et aux sbires du régime fasciste qui l’a opprimé des décennies durant est une sensation unique. Qui rappelle souvent les récits héroïques des assemblées de travailleurs durant la Commune de Paris, pour ne pas remonter à celles de 1848 ou de 1792 ! Ce livre passionnant (et enthousiasmant) montre

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Idées
Temps de lecture : 3 minutes

Pour aller plus loin…