Suis-je (ami des) bête(s)

Ça n’a pas servi à grand-chose qu’après m’être fait gauler autour de quelques homards au champagne j’aille crier que je fais une intolérance aux crustacés.

**M*ais que je suis c*, p* que je suis c.

J’avais complètement oublié que j’avais fait ce tweet, au mois d’août 2012, pour raconter au monde que je venais de me taper du poisson et une araignée de mer, et que par conséquent mes vacances commençaient hyper bien – « et la pêche aussi », avais-je même précisé : que je suis c, p_*_, j’en boufferais des hameçons.

Résultat, ça n’a pas servi à grand-chose qu’après m’être fait gauler autour de quelques homards au champagne payés par les contribuables j’aille crier chez RMC qu’il fallait qu’on me lâche vite fait le filet avec ces histoires de pompeux repas, vu que moi, d’une, j’aime pas les crustacés, de deux, j’aime pas le champagne, de trois, je fais d’ailleurs une intolérance aux crustacés (donne-moi un bout de crabe et j’ai les chevilles qui se mettent à enfler) et, de quatre, le champagne me donne d’affreuses migraines, comme on n’en a généralement que dans les moments où on est obligé d’écouter jusqu’au bout une allocution de Denis Baupin pendant le congrès des Greens – ou sinon, si on essaie de se faufiler vers une issue avant qu’il ait fini, y a Cécile Duflot qui dit : gade, en voilà encore un qui sèche encore un discours pénible pour aller s’enfiler quelques coupes avant le homard, ils sont quand même gonflés, ils se prennent pour qui, sérieusement ? Ils se croient dans un ministère ?

Puis, bien sûr, Édouard – mon chef – m’a passé un gros savon.

Il reste 51% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents