Europacity : légumes contre bitume

Alors que le début des travaux est imminent, les opposants au projet Europcacity de Gonesse ont marché vers Matignon.

Chloé Dubois (collectif Focus)  • 8 octobre 2019 abonné·es
Europacity : légumes contre bitume
photo : Les 4 et 5 octobre, des centaines de militants ont marché 20 km pour dénoncer un projet démesuré.
© Martin Noda/AFP

Une vingtaine de kilomètres, deux jours de marche. De quoi resserrer les rangs de la mobilisation avant que tout ne s’accélère pour les opposants à Europacity. Les 4 et 5 octobre, des centaines de militants ont participé à la marche citoyenne depuis le triangle de Gonesse (Val-d’Oise) jusqu’à Matignon pour demander l’abandon du projet Europacity : un mégacomplexe de commerces et de loisirs de 80 hectares, porté par le groupe Auchan associé au conglomérat chinois Wanda, qui prévoit de s’installer sur les terres agricoles de Gonesse, entre les aéroports du Bourget et de Roissy.

Mais ce projet démesuré n’est pas le seul à inquiéter les défenseurs de l’environnement et les riverains. Il s’inscrit dans une zone d’aménagement concerté (ZAC) de 300 hectares, où 130 hectares de bureaux devraient être aménagés. Et pour desservir les quelque 31 millions de visiteurs annuels attendus par les promoteurs, un arrêt de la future ligne 17 du Grand Paris Express doit également être construite. La gare, dont la seule vocation est de relier Paris à ce projet à 3,1 milliards d’euros, serait située à 1,7 km des premières habitations.

Au départ de la marche, sur les dernières terres

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Écologie
Temps de lecture : 6 minutes

Pour aller plus loin…