Dossier : Les climato-faussaires bougent encore

Les climato-faussaires bougent encore

Minorer le changement climatique, prétendre qu’il n’y a aucune urgence à agir, affirmer que la technologie nous sauvera du désastre : en France, les voix ne manquent pas pour diffuser des thèses démenties par la science.

Basta, Mediapart, Politis et Reporterre ont enquêté sur cette galaxie multiforme.

En 2009, le « Climategate » perturbait le sommet international de Copenhague : des milliers d’e-mails piratés dévoilaient des échanges entre climatologues, dont certains ont servi à la sphère climatosceptique pour discréditer les scientifiques, notamment ceux du Giec (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat). Dans la foulée, en France, Claude Allègre attaquait cette même communauté d’experts dans son ouvrage L’Imposture climatique. Ce géologue de formation et ex-ministre de l’Éducation nationale sous Jospin, assurait à coups de mensonges éhontés que le réchauffement climatique n’était qu’un mythe fabriqué par les scientifiques.

Une décennie plus tard, que reste-t-il de cette frange farouchement opposée à l’idée d’un réchauffement climatique d’origine anthropique ? Le groupe Jiec – journalistes d’investigation sur l’écologie et le climat – a tenté de répondre à cette question en se bornant aux frontières de l’Hexagone. En dépit des nombreux rapports du Giec (pas moins de trois en un an), des phénomènes extrêmes qui se multiplient et s’intensifient sur tout le globe, du début de prise de conscience du réchauffement climatique dans la plupart des médias, une chose est sûre : les climato-faussaires ont muté, se font plus discrets, mais ne sont pas morts. Certains scientifiques, politiques ou journalistes continuent de considérer la question du dérèglement climatique comme un sujet de débat et propagent l’idée que le Giec se fourvoie dans une fausse science.

Il reste 85% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents