La colère et la détermination du 5 décembre en sons et en images

Politis était dans les rues de Paris où plusieurs dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées contre la réforme des retraites. Témoignages, ambiances, arguments...

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


« Ceux qui ne sont rien » chantent leur colère :

Céline, pompière professionnelle, défile en tenue avec ses collègues :

Rose-May Rousseau, infirmière à l'hôpital Henri-Mondor, secrétaire générale CGT de l'AP-HP, demande le retrait pur et simple de cette réforme :

Ambiance de rue : « Pour l'honneur des travailleurs, on est là ! »

Marie, militante CFDT, opposée à la position de sa confédération nationale :

Les étudiants défilent aussi. Pour Helno Eyrieh, vice-président de l'UNEF, les retraites, c'est une question de jeunes :

Les militants se mélangent, SNCF, pompiers... la territoriale de Bagnolet fait raisonner le Derbouka.

Même le syndicat des cadres CFE-CGC est là, discret, en fin de cortège. Marie, technicienne chez Air France nous explique pourquoi :

© Politis


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.