Une rampe de lancement glissante pour EELV

Alors qu’elles doivent faire office de tremplin pour conquérir le pouvoir, les élections de mars sont, pour les écologistes, l’occasion de toucher du doigt les limites du fonctionnement du parti.

Tout athlète le sait : la difficulté du sport n’est pas tant de gagner des médailles que de les garder. Après des années de mauvais résultats et la presque extinction du parti en 2015, Europe -Écologie-Les Verts renoue avec ce défi. Forts d’une troisième place – derrière le Rassemblement national et La République en marche – aux élections européennes de 2019 et d’une prise de conscience générale des enjeux liés au dérèglement climatique, à l’effondrement de la biodiversité et à la pollution planétaire, les…

Il reste 95% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Dîtes 33 !

Avec Politis accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.