UE : La diplomatie des miradors

L’Union européenne se perd dans une politique sécuritaire mûrement élaborée depuis les nombreuses arrivées de migrants en 2015 et appliquée aujourd’hui avec violence en Grèce.

Certains parlent d’une « bataille d’images » pour décrire la situation à la frontière entre la Grèce et la Turquie. À grand renfort de photo-graphies non sourcées et de vidéos tirées des réseaux sociaux, le régime turc promettrait, selon Athènes, un eldorado européen et des centaines de bus aux milliers de réfugiés désireux d’aller à l’Ouest. Vu depuis Ankara, les forces de l’ordre voisines feraient preuve d’une extrême violence à l’égard des exilés. Les deux diplomaties ont raison : Recep Tayyip Erdogan…

Il reste 88% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Assurance-chômage : la grande loterie

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.