Airs en style libre

Notre Voyage autour de nos chambres #31 vous propose de participer à un concours musical en mode freestyle intégral et, au passage, d’explorer La Souterraine, précieuse structure dévolue à la pop francophone.

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


En activité depuis 2013, La Souterraine (déjà évoquée ici par Politis) creuse le champ de la pop francophone – le mot « pop » devant être pris dans une acception très large – et s’attache à y dénicher des voix originales, de préférence décalées, voire barrées.

Ne fonctionnant pas comme un label, cette officine très insolite égrène à un rythme soutenu albums, mixtapes et autres compilations via Bandcamp. Disponible gratuitement à l’écoute (en totalité ou en partie), chaque production peut aussi être achetée à prix libre.

Plantureux dédale

Pour qui a du temps à consacrer aux découvertes musicales, le confinement imposé actuellement peut permettre de fureter dans le plantureux dédale en ligne de La Souterraine.

D’un clic à l’autre, se découvrent par exemple Le Courage des oisifs (un florilège de reprises de Dominique A), Trotski Music (album de Trotski Nautique, groupe au nom imbattable et à la musique délectable), Ruines nouvelles (dernier opus en date de l’auteur-compositeur-interprète joliment oblique Le Flegmatic), Loubok (album-concept synthético-drolatique d’un certain Johnny Tchekhova), RIT__▽ELS(superbe album planant de Zéro Degré) ou encore OUF, l'anthologie souterraine, 2015-2017 (best-o(u)f maison, riche de vingt-deux morceaux).

Percutantes nouvelles voix

Parmi les productions les plus récentes, signalons notamment Téniamania – sélection de reprises de Jean-Luc Le Ténia, protagoniste culte de l’underground français – et Le Rap2Filles Souterrainecompilation de rap 100% féminin, donnant à entendre de percutantes nouvelles voix. Pour réaliser ladite compilation, les taupes de La Souterraine ont tendu esgourdes et mirettes en particulier vers instagram, devenu l’eldorado 2.0 du freestyle.

Dans le prolongement de cette expérience inédite, La Souterraine s’empare allègrement du confinement pour proposer via son compte instagram un concours de freestyle, ouvert à tou.te.s jusqu’au 30 avril. Sans restriction de style musical, chaque contribution doit durer une minute et être chantée en français ou dans une langue régionale de France (anglais interdit). Un jury de professionnel.le.s et les votes des internautes départageront les dix finalistes. A vos micros !

Lire aussi >Les concerts filmés d’une radio rock

Pour lire tous les articles de la série > #AutourDeNosChambres


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.