Pasta a casa avec la chaîne Youtube Pasta grannies

Notre Voyage autour de nos chambres #34 propose de découvrir la chaîne Youtube Pasta Grannies. Une chaîne (en anglais) qui part à la rencontre des mamas italiennes qui partagent gratuitement leur meilleurs recettes de pâtes.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


C’est curieux ça, cet irrépressible besoin de consommer des pâtes en période de restrictions ou confinement ! On a beaucoup vu ces images circuler au moment de l’annonce cruciale, avec ces Caddies remplis de paquets de pâtes.

Bon, c’est bien malin d’en avoir seize ou dix-huit kilos, mais c’est bien mieux de savoir les faire et les cuisiner. C’est justement ce que propose les vidéos, des pastilles de quelques cinq à dix minutes, de Vicky Bennison, britannique, chroniqueuse gastronomique, sur la chaîne Youtube Pasta Grannies, brinquebalant sa caméra dans les régions italiennes, à la rencontre de grands-mères (des « nonnes », grands-mères, en italien), vieilles dames tout à fait dignes, dont la moyenne d’âge tourne facilement autour des 90 ans, du Nord au Sud de la Botte, portées par la volonté de transmettre de génération en génération, de sauvegarder un patrimoine : la fabrication des pâtes et recettes à la clé.

Autant de nonagénaires inscrites dans le partage, avec une certaine bonne humeur, une dolce vita évidente. Dans la répétition des gestes, d’un savoir-faire ancestral, intime et universel. Tagliatelles au fenouil, ravioli au ragoût, Filomena et son gâteau de tagliatelles, cuisinées au parmesan, Letizia, déjà centenaire et sa version personnelle des tagliatelles parfumées au fenouil, Giovana et ses ravioli au ragoût de porc, Lucia et ses strozzapreti aux fruits de mer, Rosa et ses mini ravioli amplement assaisonnés de poivre… Ce sont des femmes humbles, qui font simplement. Le plus dur étant de faire simple…

C’est carrément bien filmé, cadré, sans spectacularisation, relaté en italien, puisant dans les patois, commenté en anglais mais très largement compréhensible visuellement dans la progression des recettes, séquence après séquence. Jubilatoire ! In fine, renforçant cette idée de l’écrivain Giuseppe Prezzolini : « Qu’est-ce que la gloire de Dante à côté de celle des spaghetti ? »


Lire aussi > Yanomami : voir et revoir Claudia Andujar

Pour lire tous les articles de la série > #AutourDeNosChambres

Lire aussi la série de Politis > #confinedanstacuisine


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.