Blanquer se bunkérise

Le ministre de l’Éducation est au cœur d’un nouveau scandale : la création ex nihilo par le ministère d’un syndicat lycéen pour le soutenir. Face au tollé, il hurle au complot de « l’ultragauche ».

Nadia Sweeny  • 25 novembre 2020 abonné·es
Blanquer se bunkérise
Jean-Michel Blanquer a du mal à masquer son irritation face à la nouvelle affaire qui l’éclabousse.
© Ludovic MARIN / POOL / AFP

Devinette : quel rapport y a-t-il entre les accusations d’« islamo-gauchisme » portées par le ministre Jean-Michel Blanquer à l’encontre d’« une partie de la gauche » et le scandale du syndicat Avenir lycéen ? Aurore Bergé et une trentaine de parlementaires de la majorité, dont le très valssiste Francis Chouat, nous donnent la réponse dans une tribune ahurissante parue le 23 novembre sur le site classé à droite Atlantico. Ils

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)