Joe Biden, à gauche mais pas trop

Dans la nomination de ses ministres et ses premières décisions, le nouveau président cherche un difficile équilibre entre les factions progressistes et centristes de son parti.

Alexis Buisson  • 17 février 2021 abonné·es
Joe Biden, à gauche mais pas trop
© SAUL LOEB /AFP

G érer un Parti démocrate divisé : un des premiers tests de Joe Biden », titrait le New York Times deux jours après l’annonce de la victoire du démocrate en novembre 2020. Maintenant que celui-ci est en poste, a-t-il passé l’épreuve du feu ? Tiraillé entre l’aile modérée de son parti et la branche progressiste, emmenée par le sénateur du -Vermont Bernie Sanders et la députée de New York Alexandria Ocasio-Cortez (« AOC »), il essaie en tout cas de ménager la chèvre et le chou.

Il suffit de regarder les nominations au sein de l’équipe gouvernementale pour comprendre le difficile numéro d’équilibriste auquel doit se livrer le nouveau locataire de la Maison Blanche. Toujours en cours de validation par le Sénat, une obligation

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Monde
Temps de lecture : 8 minutes