Campagne écologiste : La faute de Rousseau ?

L’oeil de Politis sur l’actualité de la semaine en bref.

Politis  • 6 octobre 2021
Partager :

Les candidat·es à la primaire écologiste avaient promis d’appuyer sans réserve qui l’emporterait. Yannick Jadot donc (51,03 %). Lecture de Sandrine Rousseau (48,97 %) : il s’en est fallu d’un cheveu, alors cet élan, mon public, ma radicalité ont droit à une haute considération si Jadot veut mon soutien.

Coup de froid chez EELV. Rousseau est rhabillée en « mauvaise perdante ». Car la revendication, certes légitime, menace la dynamique de la primaire saluée comme un succès par les commentaires. D’autant que le dispositif, a priori écarté chez les autres partis, poursuit dans l’originalité : la campagne sera encadrée par un comité composé de Jadot et de ses trois principaux ex-concurrent·es (Batho, Piolle, Rousseau) et un conseil politique dont la présidence a été proposée… à Rousseau. Qui s’est finalement ralliée, « sans état d’âme ».

Brèves
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don