Haroun ou l’intelligence du rire

À près de 40 ans, l’auteur de Seuls, actuellement en tournée, s’est imposé sur la scène en maniant philosophie, sociologie et exigence.

Il faut voir Haroun s’exercer à la géopolitique à propos du monde arabe, partagé entre les Coptes, les Berbères et les Perses, entre ceux « qui supportent l’OM et ceux qui achètent le PSG », où l’on retrouve l’été « les Qataris sur les Champs et les Marocains dans les champs ». Il faut voir Haroun parler des violences faites aux femmes pour un gratin trop salé, évoquer l’univers juif et sa « grande muraille de lamentations ». Il faut écouter Haroun triturer la langue des managers de start-up, sur les…

Il reste 85% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.